Avec la crise de la COVID-19, trouver un stage, une alternance ou un emploi n'est pas évident et encore moins un job alimentaire.
Alors que plusieurs agences se font balancer via le compte #BalancetonAgency, 50 agences ont décidé de se mobiliser en lancer l'opération #SauvonsNosAlternants. Une initiative pour aider les étudiants en recherche d'alternance.

Des offres en alternances supplémentaires

tribune #Sauvonsnosalternants

Le fait étant que le 28 février prochain, les étudiants n'ayant pas trouvé d'alternance et donc d'entreprises pour financer leurs études, ne pourront plus bénéficier des aides de l'État. Ils devront donc trouver un moyen pour financer leurs études et nombreux sont ceux qui pourraient se retrouver à abandonner...

Avec le mouvement #SauvonsNosAlternants, des agences comme Babel, BETC, Publics Groupe ou encore Havas Paris s'unissent pour accueillir encore plus d'alternants au sein de leur entreprise.

Une initiative née d'une situation du quotidien

L'idée de ce mouvement est née suite à l'histoire d'Hugo. Un étudiant qui recherche une alternance depuis plusieurs mois, sept pour être précis. Il explique que sans entreprise d'ici le 28 février, il sera descolarisé.

Une situation dans laquelle se retrouve de nombreux étudiants, ayant le statut Stagiaire de le Formation Professionnelle. Comme expliqué plus haut, ils peuvent bénéficier d'aide de l'Etat pour financer leur formation, mais ces aides ont une date limite.

Pour les agences qui souhaitent rejoindre le mouvement, il suffit d'envoyer un mail à [email protected]
Pour les étudiants à la recherche d'une alternance, il suffit de regarder les offres proposées par les 50 agences signataires.

Une belle initiative pour soutenir les étudiants et les aider à poursuivre leur scolarité.