On la connaît la chanson. Quand tu as un coup dans le nez, tu te sens pousser des ailes et étonnement, te sens beaucoup plus à l'aise pour parler en anglais, en espagnol, en allemand, en russe, bref dans une autre langue. Alors qu'on dit souvent que l'alcool aide, il semblerait que cette théorie se confirme comme le prouve une étude scientifique.

Bières, vins, cocktails à toi de choisir !

Tu vois bien la scène, toi et tes potes en soirée, une table d'étrangers à côté. Avec un petit coup dans le nez, la conversation semble plus évidente, tu as l'impression d'être super clair et surtout de parler super bien. WHAOU. L'alcool a bien son rôle là dedans. En fait, après un ou deux verres de vin, tu parlerais tout simplement mieux anglais ou espagnol, ou toute autre langue étrangère que tu maîtrises !

Ce constat a eu lieu grâce à une étude où plusieurs étudiants allemands qui apprenaient le néerlandais ont été mis dans une situation particulière. Certains avaient donc un verre d'alcool, d'autre une boisson non alcoolisée. Ils ont dû avoir une conversation en néérlandais de plusieurs minutes. Les conversations une fois enregistrées ont été écoutées par une personne originaire des Pays-Bas. Son verdict ? Ceux ayant bu un peu d'alcool, parlaient mieux avec une meilleure prononciation et beaucoup plus de facilités !

Parfait pour la réouverture des bars !

La dose d'alcool donnée était minime, mais les résultats sont bien là ! En plus, avec les terrasses qui rouvrent dès mardi, tu vas pouvoir faire profiter tes potes de tes compétences linguistiques ! Et si après t'être senti bilingue toute la nuit, tu as envie d'éviter la gueule de bois, n'oublie pas d'essayer Alcoool. C'est la nouvelle boisson anti-gueule de bois, sortie fin mai, à base de Poire Nashi et autres ingrédients !