Alors que la maire de Paris Anne Hidalgo souhaitait mettre en place une aide de 500 euros pour tous les jeunes, l'Île-de-France a pris les devants. En effet, la région a lancé ce 1er mars un "revenu jeune actifs". Cette aide destinée aux 18/25 ans sans emploi permet d'apporter un coup de pouce.

Une prime de 1000 euros en fonction de la formation suivie

Pour bénéficier de cette aide il faut être âgé de 18 à 25 ans, être sans emploi et s'inscrire à une formation professionnelle gratuite.

Malgré la crise, de nombreux secteurs sont "à terre et des secteurs économiques qui recrutent massivement et qui sont en pénurie d’emploi”, à savoir “le numérique, la sécurité, l’agroalimentaire, l’industrie, la santé et le social, le bâtiment et la construction".

45 000 formations sont financées par la région Île-de-France. Pour bénéficier du Revenu Jeunes Actifs dont le montant va de 500 à 670 euros net par mois, il faut participer à une de ces formations gratuites. La durée de la formation doit être au moins égale à quatre mois.

Aider les jeunes à avoir un revenu fixe

Par ailleurs, pour les personnes qui suivront une formation dans le bâtiment et les travaux publics, l'industrie, la sécurité, les filières sanitaires et sociales, le numérique, l'agriculture ou encore l'environnement, une prime régionale de 1 000 sera versée.

Cette aide ait mise en place, car le taux de chômage des jeunes est de plus de 20% en France. De plus, de nombreux apprentis se retrouvent sans employeur...

Par ailleurs, 60 000 jeunes vont pouvoir bénéficier de la gratuité du permis de conduire. L'examen est pour Valérie Pécresse "difficile et son coût trop élevé. "