Oui, oui, oui, EDO on t'en a déjà parlé. C'est la nouvelle terrasse éphémère du Palais de Tokyo, dont la carte est signée par l'un de nos chouchous de Top Chef : Mory Sacko. Bref t'en parler c'est bien, tester c'est mieux et c'est ce que j'ai fait ! Oui, je suis un peu ton cobaye pour te parler des spots à faire et à ne pas faire. Et si j'écris cet article, tu te doutes bien que tu peux déjà réserver ta table chez EDO.

J'ai testé EDO le soir de l'ouverture, donc le 15 juillet ! Il y a eu quelques couacs, mais ça arrive. Et puis, entre nous les quelques problèmes rencontrés nous aurons permis de parler avec Mory Sacko et de le voir nous apporter nos plats (oui, on a eu de la chance).

Vue sur la Tour Eiffel appréciée

Assez blablaté, je vais te parler d'EDO, pour de vrai. Une fois au Palais de Tokyo, on descend les quelques marches pour arriver sur la terrasse. Réservation donnée, on nous installe sur une table de deux, à proximité du bar et avec une jolie vue sur la Tour Eiffel.

L'ambiance est cool, plusieurs DJs se relaient durant la soirée, dans une ambiance chill, électro, ça fait du bien ! Côté menu, soit tu scannes le QR code, soit tu vas directement sur le site, soit on t'apporte une carte.

Côté boissons, on se laisse tenter par les cocktails (avec alcool) à 12 euros. UME SPRTIZ pour moi (Umeshu, une boisson alcoolisée japonaise à base de prunes et Prosecco) et BRANCHE DE YUZU pour ma compère (Rhum, liqueur de Yuzu au saké, vanille, menthe, eau gazeuse). Pour le repas, une bouteille de vin blanc provenant d'Afrique du Sud. Tout ça c'est validé !

Un mélange étonnant des saveurs et de belles découvertes

Côté food, la carte d'EDO donne envie de baver, même si certains ingrédients nous intriguent. La carte est composée de plein de bonnes choses : des plats grillés, des plats frits, des noodles, des sandos, des sides et bien entendu des desserts !

En fait, quand tu viens à EDO, tu prends 2/3 assiettes et tu partages avec tes copains. C'est convivial, c'est de la street food on adore.

Agneau chez EDO

Nous on a testé Y.DC, J.R.C, M.S.F.C, F.P.C, S.B.P et D.B.S.M. Tu comprends rien à ce que j'ai écris ? C'est normal et c'est pour la surprise.

Pour faire simple, tu as du poulet, de l'agneau, des courgettes, du boeuf, cuisinés en mélangeant les saveurs asiatiques et africaines. Le meilleur truc ? M.S.F.C : des filets de poulet frits, cajun et sauce bulldog.

Brochette de poulet
© Chris Saunders

Pour le dessert, on s'est laissé tenter par le M.G.B (Miso Ginger Bread) et le White Wasabi (une mousse au chocolat blanc, glace au wasabi, citron confit). Si tu n'as jamais mangé de wasabi, comme c'était le cas pour moi, évite. C'est assez particulier et j'avais l'impression de manger de la moutarde. J'ai donc remplacé par un A.S.C (Ananas Sansho Coriandre), c'était bon !

Bilan de la soirée : une addition raisonnable, un spot très cool, surtout quand la Tour Eiffel commence à s'illuminer. Quand tu pars aux toilettes, jette un coup d'oeil sur la gauche, pour regarder ce qui se passe en cuisine et peut être apercevoir Mory !

Toutes les informations

Quoi ? EDO
Quand ? à partir du 15 juillet
Où ? Parvis du Palais de Tokyo, 13 av. du Président Wilson, Paris 16