C'est un projet qui ouvrira ses portes en 2022. Non loin de la ligne 14, à Saint-Ouen, c'est une immense halle de 5 000m2 qui se verra accueillir des milliers de clients chaque jour que ce soit pour manger, boire, faire ses courses au marché bio et pourquoi pas... faire la fête. Si tu ne sais pas quoi faire après 18 heures en ce moment, en 2022 tu sauras quoi faire jusqu'à minuit.

Un projet d'ouverture pour 2022

C'est LA bonne nouvelle pour tous les habitants du quartier, de ceux qui y travaillent, mais de manière générale pour tout le monde. Après l'arrivée de la ligne 14 dans la ville, sa visibilité va une nouvelle fois s'accroître avec l'arrivée d'un nouveau spot qui, à en croire les premières images, s'annonce magnifique.

Intérieur de la halle

Situé dans le quartier des Docks de Saint-Ouen, ce lieu sera ouvert 7j/7 de 8h à 00h. Peu importe l'heure à laquelle tu t'y rends, tu auras toujours une bonne excuse pour faire un tour par là-bas et y rester pendant des heures.

Le projet qui était en préparation depuis un long moment vient de passer un nouveau cap dans sa réalisation, avec l'obtention du permis de construire. C'est la société de design Saguez & Partners qui s'occupera de la programmation et de tout l'aménagement du lieu.

Le nouveau lieu hype et branché

A l'instar de la Station F, situé dans le 13 ème arrondissement de Paris, ce lieu reprend la même philosophie avec les start-up en moins et un marché bio en plus. Ce seront des produits de qualité, accessibles à tous. L'objectif est de créer un espace où toutes les personnes pourront se mélanger, peu importe d'où elles viennent. Pour ça, il y aura une gamme de prix très vaste, qui sera abordable pour tous les clients souhaitant venir.

Image de synthèse des Halles
©Reichen&Robert • Saguez&Partners

Si tout se passe bien, lors de son ouverture l'épidémie sera plus qu'un mauvais souvenir. On pourra alors tous se rejoindre pour tester ce nouveau spot et faire la fête une bonne partie de la soirée. Au même titre que la semaine dernière, lorsqu'on a appris que l'on pourra faire la fête dès le mois de printemps à Paris, les bonnes nouvelles s'enchaînent.