Tu n'as probablement pas pu rater l'information qui est tombée la semaine dernière. Suite à une décision de justice, la start-up Heetch a été contrainte à suspendre ses activités en France. Pourquoi ? Comment ? Monsieur Student t'explique.

Qu'est-ce que "Heetch" ? 

Heetch est une startup française de transport ayant pour objectif de "mettre en relation conducteurs non professionnels et particuliers". La une plateforme très utilisée par les étudiants parisiens puisqu'elle leur permet de rentrer chez eux à moindre coût après leurs escapades nocturnes (soirées, manifs, etc.). C'est notamment son prix, bien moins cher que des sociétés de VTC (comme UBER) ou de Taxi qui explique qu'elle soit autant prisée par les 15-30 ans.

Que s'est-il passé ?

Les faits reprochés

Le tribunal a jugé les agissements de Heetch comme "contribuant à la précarisation et au développement d’un sentiment d’angoisse des taxis ». Du fait de la rémunération versée au conducteur et de la commission récupérée par la société sur chaque course, Heetch considérée comme étant plus proche d’une plate-forme VTC que d’un service de covoiturage.
En 2014-2015, l'affaire UberPop avait également fait beaucoup de bruit pour des faits similaires.

Les conséquences

En plus de la fermeture du service, Heetch se retrouve contraint de vers 200 000€ d'amende à la justice dont 150 000€ avec sursis. La société et les fondateurs ont en outre été obligé à verser 441 000 euros pour réparer le préjudice moral causé aux chauffeurs de taxis. Ils devront également prendre en charge l'intégralité des frais de justice de ces derniers.

Appel à la mobilisation de Heetch