Wait ? What ? Alors que depuis le 1er septembre 2020, la consommation de cannabis dans la rue entraîne une amende (150 euros si payée sous 15 jours, 450 euros, si payée au-delà de 45j), une nouvelle amende pourrait être mise en place ou tout simplement l'interdiction de vendre du gaz hilarant. Tu sais les petites cartouches de protoxyde d'azote (ou proto), consommées pour te faire rire et délirer le temps de quelques instants ? Le Ministre de l'intérieur, Gérard Darmanin veut lutter contre la consommation de ce produit et pourrait mettre en place une amende de 200 euros en cas de consommation ou tout simplement interdire sa vente aux mineurs.

personne qui rit et lève les mains

Comment est-ce possible ?

En 2019, une proposition de loi sur le sujet avait été adoptée, afin de lutter contre la consommation du protoxyde d'azote chez les jeunes et particulièrement les mineurs. L'idée étant d'interdire la vente des cartouches aux mineurs.
Les cartouches de protoxyde d'azote servent à la base, à faire monter la chantilly dans un siphons et donc à des professionnels de la gastronomie.

Les effets secondaires du gaz hilarant pris à la légère...

Les jeunes détournent l'utilisation pour vider le gaz, "le proto" dans des ballons de baudruches et inhaler ce dernier. Résultats ? Des fous rires et des minis crises d'euphorie, bref la sensation d'être perché 5 minutes. Une situation qui peut amuser, mais qui a de véritables conséquences sur la santé : "paraplégie flasque", "nausées", "acouphènes", "perte de connnaissance" ou encore "faiblesse musculaire"...