Il y a quelques semaines, un vaccin efficace à 95% contre la COVID-19 a été présenté par Pfizer-BioNTech. Le vaccin en cours de test a aujourd'hui passé une nouvelle étape. En effet, le mardi 1er décembre, une demande d'autorisation a été déposée auprès de l'Agence Européenne du Médicament (EMA). L'objectif étant de pouvoir commencer la distribution des doses d'ici la fin de l'année 2020.

personne se faisant vacciner

Bientôt tous vaccinés contre la COVID-19 ?

Alors qu'Emmanuel Macro a récemment annoncé les 3 étapes du déconfinement progressif, il a également parlé de la vaccination. Le Président de la République parlait d'un vaccin disponible d'ici la fin d'année/début janvier.

Sans surprise, les professionnels de la santé, les soignants seront les premiers se faire vacciner, ainsi que les résidents des Ephad. Ensuite, une campagne de vaccination à destination du grand public devrait être lancée au printemps 2021.

La demande déposée par Pfizer et le laboratoire BioNTech souligne une efficacité à 95% du vaccin. Le communiqué de presse précise "si l'EMA conclut que les avantages du candidat vaccin l'emportent sur ses risques de protection contre le Covid-19, elle recommandera l'octroi d'une CMA [mise sur le marché conditionnelle, NDLR] qui pourrait potentiellement permettre l'utilisation du BNT162b2 en Europe avant la fin de 2020.”

Une réponse fournie au plus tard fin décembre 2020

Du côté de l'EMA, une réponse devrait être donnée d'ici le 29 décembre prochain, au plus tard.

Le vaccin de Pfizer-BioNTech est avec celui de Moderna, les premier qui réalisent une demande de commercialisation. La décision finale sera donnée par la Commission Européenne. Si un feu vert est donné, la commercialisation pourra débuter dans tous les pays de l'Union Européenne.

À noter, aux États-Unis, le vaccin proposé par Pfizer-BioNTech est déjà à l'étude et pourrait être autorisé dès le 10 décembre prochain.