Deux semaines après avoir annoncé le couvre-feu, le Président de la République, Emmanuel Macron a pris la parole ce mercredi 28 octobre. Les rumeurs s'emballent depuis quelques jours sur : un confinement les weekends, un couvre-feu à 19h et surtout un reconfinement national. Aujourd'hui, le président nous annonce sa décision, et une chose est sûre ça va faire mal. Le confinement is back et tu vas travailler, un point c'est tout.

Mise au point sur la situation COVID en France

Alors que les sous-titres commençaient mal, le Président a débuté par présenter la situation. "Le virus avance rapidement", "le nombre de contamination a doublé en moins de deux semaines", "hier, 3000 personnes en réanimation".
Il ajoute que des mesures ont été prises, mais que ces dernières ne sont pas suffisamment efficaces et ont également été contestées. "La deuxième vague sera plus dure et plus meurtrière. Mi-novembre 9000 patients seront en réanimation."

Macron explique qu'il faut donner un coup de frein brutal aux contaminations, pour éviter que les médecins n'aient à faire des choix difficiles.

Des objectifs et décisions pleinement assumés par le Président Emanuel Macron

Emmanuel Macron assume ses objectifs : "protéger les plus faibles", "protéger les plus jeunes", "protéger nos soignants", "protéger les plus modestes","protéger notre économie"

Les options envisagées pour lutter contre la COVID-19

Le Président veut éviter que le virus circule librement, afin d'éviter le tri entre les patients à l'hôpital. "Jamais nous ne laisserons mourir des centaines de milliers de compatriotes". "Confiner les personnes à risque n'est pas non plus une solution envisageable", pour le Président de la République. "Augmenter les capacités de réanimation", c'est une mesure qui est en train d'être réalisée, cependant ce n'est pas la solution la plus pertinente.

Bref, tout ça pour dire que les possibles éventualités citées, ne sont pas suffisantes. Il n'y a pas de solution magique. La seule solution reste donc ....

LE CONFINEMENT À PARTIR DE VENDREDI 30 OCTOBRE

Bref, à partir de vendredi 30 octobre, toute la population française sera reconfinée, sur tout le territoire. 3 petites différences : les écoles restent ouvertes, le travail continue, les visites en EPHAD seront autorisées. On pourra sortir, avec une attestation pour faire des courses, aller au travail, voir le médecin, faire du sport, porter assistance à un proche... Cependant, les déplacements entre régions seront interdits, sauf pour rentrer chez soi (parce que certains sont en vacances).

Collèges, crèches et lycées restent ouverts. Facs et universités vont s'adapter au cours en ligne. Les bars et restaurants ferment dans tout le pays, ainsi que les commerces non-essentiels.

Le télétravail est généralisé partout où cela est possible. Cependant, les services publics restent ouverts etc.

Nos frontières intérieures à l'espace Européen resteront ouvertes. Les frontières extérieures elles seront fermées. En rentrant en France, des tests rapides et obligatoire seront déployés.

Restez chez vous

Le Président rappelle que le port du masque reste obligatoire, même à domicile. Les rassemblements entre amis, proches sont interdits, comme durant le premier confinement, datant de mars.

"La réussite dépend du civisme de chacun d'entre nous". Les mesures entreront en vigueur dans la nuit de jeudi à vendredi. Le confinement aura une durée d'environ 4 semaines, jusqu'au 1 er décembre.

Tous les 15 jours des points seront faits. En fonction de l'évolution de la situation, certains commerces pourraient rouvrir. L'objectif étant de passer les fêtes de Noël ensemble, mais bon, ça, ça ne dépend que de l'évolution de la COVID-19. Pour cela, il va falloir respecter les règles du confinement.

Moi je veux passer Noël en famille.