Alors que ce 8 mars est la Journée Internationale des Droits de la Femme, c'est aussi ce jour que l'application américaine #NotMe débarque en France.
Une date symbolique pour cette application qui permet de dénoncer les discriminations et violences sexistes en entreprise. Avec le mouvement #Metoo ou encore les #Balance, cette application est un nouveau moyen de donner la parole et permettre aux victimes de s'exprimer.

Libérer la parole des salariés

#NotMe est sortie aux États-Unis en 2017. L'application permet de dénoncer tous les problèmes en entreprise : sexisme, discrimination, racisme, harcèlement.

À l'origine de l'application on retrouve un avocat franco-américain, Ariel Weilding. Il offre ainsi aux employés, un lieu sécurisé pour s'exprimer en toute liberté. Les témoignages sont anonymes (ou non, c'est au choix), afin de préserver chaque collaborateur.

Un lieu d'expression sécurisé

Au niveau des témoignages, chacun peut expliquer de quel type d'agression il est victime ou témoin, préciser de quoi il s'agit, qui est impliqué où cela a eu lieu et comment.

Pour être utilisée, il faut que l'entreprise dans laquelle tu travailles soit cliente de l'application. L'entreprise peut alors voir des problèmes dont elle ne se rend pas forcément compte et prendre des décisions. Via l'application, les responsables peuvent prendre contact avec l'employé. En France, des agences de communication et de publicités ou encore des écoles de commerce, d'ingénierie ou de sciences politiques seraient intéressées pour l'utiliser.

Pour les personnes victimes de sexisme ou d'agressions, il n'est pas toujours évident d'en parler aux Ressources Humaines. Cette application facilite la remontée d'informations.