23 ans et Première Dauphine de Miss Paris pour l’élection Miss France 2018, ce mois-ci Monsieur Student t’invite à découvrir Catherine Dayas !

1) Bonjour Catherine, pourrais-tu te présenter ?

Je m’appelle Catherine Dayas, j’ai 23 ans (24 ans dans quelques jours!). Je suis en MBA Luxury Management au sein de l’école Elysées Marbeuf.
Pour l’instant je ne suis pas encore très sûre mais, à terme, j’aimerais bien être Acheteuse Internationale en produits de Luxe. J’aimerais également entamer une carrière de mannequin à côté.

2) Parle-nous un peu de ce qui t’amène aujourd’hui … tu es 1ère Dauphine de Miss Paris ?

L’année dernière j’avais commencé avec l’élection Miss Cameroun Métropole ou j’ai été élue Miss Cameroun-Métropole à Paris. Suite à ça j’ai eu la chance de participer à la finale de l’élection Miss Cameroun, au Cameroun (l’élection Nationale). Mais, je me considère autant Camerounaise que Française donc je ne voulais pas représenter qu’un pays. Voilà pourquoi j’ai voulu tenter l’expérience Miss Paris.
Je me suis présentée à l’élection Miss Ile de France mais pour cela il fallait d’abord passer par la case Miss Paris où j’ai terminé 1ère Dauphine. Parmi la douzaine de candidates, j’ai été nominée pour participer à l’élection Miss Ile de France pour Miss France 2018.

C’est donc grâce à l’école Elysées Marbeuf, dans laquelle j’effectue mes études supérieures, que j’ai pu participer à cette belle et grande élection qu’est celle de Miss Paris 2017.

Depuis quand as-tu envie d’être miss ?

Depuis petite, j’aime beaucoup cet univers avec tous « strass et paillettes ». C’est vraiment plus le mannequinat qui m’attirait et après j’ai découvert une passion pour les élections de Miss, j’ai voulu tenter ma chance et je pense ne pas m’en être sortie trop mal :).

C’est quoi la prochaine étape ?

Vu que cette année je n’ai pas eu la chance d’avoir la couronne, je me présenterai probablement encore l’année prochaine. Bien sûr, je continuerai mes études en attendant et j’envisage de débuter une carrière de mannequin.

Plutôt Miss Nationale ou … ?

Je préfère les élections nationales parce que je considère qu’il y a plus d’opportunités et de visibilité. Je préfère avoir le titre national que celui de par exemple Miss Europe ou Miss Prestige.

Tu n’as pas peur d’être sous les feux des projecteurs ?

Non je suis d’un naturel extraverti et à travers tout ça j’ai pu vaincre ma timidité et davantage prendre confiance en moi. Avec l’élection Miss Cameroun j’étais déjà un peu sous les feux des projecteurs donc non je n’ai pas peur. À part le titre qui change, ce sera le même genre d’évènements donc non.

Comment fais-tu pour gérer entre l’école et tout cet univers ?

Les études ont toujours été très importantes pour moi et pour ma famille. C’est important d’avoir un bagage intellectuel et d’avoir des diplômes. A côté de ça c’est vraiment un rêve le mannequinat le monde des miss donc allier les deux pour l’instant n’a pas été compliqué pour moi.

Quel message transmettrais-tu aux jeunes filles qui lisent ton témoignage et souhaiteraient suivre ton chemin ?

Allez-y ! Vous n’avez rien à perdre, tout à gagner, tout en restant vous-même. C’est l’occasion de vous dépasser et rester ambitieux. N’ayez pas peur des critiques parce qu’il y en aura toujours dans tous les domaines, positives ou négatives. Je pense que les négatives il faut les prendre pour en faire des positives et s’améliorer 🙂

Un message que tu souhaiterais transmettre à tous les jeunes qui te liront ?

Continuez à bosser dur, ne lâchez pas ! C’est en forgeant qu’on devient forgeron donc ne baissez pas les bras et continuez à avancer.