En cuisine il y a deux écoles : les inconditionnels de la coriandre qui en mettent à tout va et ceux qui détestent ça. Point culture si tu ne sais pas ce qu'est la coriandre. Il s'agit d'une plante herbacée, utiliser de la même manière que le persil. On l'ajoute en général en fin de cuisson, bref. Si comme moi tu la détestes, ressens comme un goût de savon une fois en bouche tu pourrais plutôt bien gagner ta vie. D'après FoodBeast, tu aurais un don et serait un "super-goûteur" qui pourrait toucher près de 70 000 euros par an.

Tes papilles au service de la société !

Pour info, ta haine de la coriandre est génétique. Tout est une question de gênes ! Ceux qui ont les gênes codés ont des récepteurs dans le nez qui "captent l'arôme savonneux de la coriandre". Ceux qui ne les ont pas, ne sentent pas cet arôme ! Les super-goûteurs ont donc plus de papilles gustatives sur la langue que la majorité de la population !

Les super-goûters, sont donc des haters de la coriandre qui auraient tout simplement des sens plus développés. Ils peuvent ainsi faire plus facilement la différence entre certains aliments. Bref, tu peux être embauchés comme testeurs dans le secteur de l'agroalimentaire. Ton job ? Faire la différence durant 8 heures par jour entre divers lots. En gros tu es responsable de la qualité des produits !

Un don qui rapporte gros

À titre de comparaison, le job de goûteur de café permet de gagner jusqu'à 80 000 dollars par an. Les super-goûteurs et super-testeurs peuvent ainsi mettre leur don au profit de la société et surtout se faire pas mal d'argent !

Finalement détester la coriandre à un gros côté positif !