Cela fait un peu moins d'un mois que l'on est confinés et pour la deuxième fois de l'année. Un confinement lié à la COVID-19, plus cool certes, mais qui implique de nombreuses fermetures de lieux et surtout des libertés encadrées. Ce mardi 24 novembre et pour la sixième fois depuis le début de la crise, Emmanuel Macron a pris la parole pour nous parler du déconfinement. Un déconfinement qui se fera en trois étapes dont je t'explique tous les détails juste en dessous.

France & COVID-19, la situation actuelle

Le Président a fait un point sur la situation : le nombre de cas positifs journaliers, le nombre de personnes hospitalisées et en réanimation sont en baisse. Le pic de la seconde vague de l'épidémie lié à la COVID-19 est donc passé.

Il faut désormais préparer l'après, et notamment reprendre les hospitalisations, gérer les conséquences psychologiques de la crise, mais aussi prévenir et répondre aux violences faites aux femmes et aux enfants.

La circulation du virus est freinée, mais le virus COVID-19 est encore bien présent, en France et ailleurs.

Il y a eu 50 000 décès liés à l'épidémie. Dans certaines régions, la situation est assez préoccupante. Il faut donc poursuivre les efforts durant plusieurs semaines, afin de sauver des vies au maximum, maîtriser l'épidémie ...

Dès ce weekend : les commerces non-essentiels vont rouvrir

À partir du 28 novembre, les déplacements pour motifs de promenade ou activité physique seront autorisés dans un rayon de 20km et pour 3 heures.
Les commerces, et services à domicile pourront rouvrir jusqu'à 21 heures, avec un protocole strict. On pourra donc aller faire les cadeaux de Noël ou encore aller chez le coiffeur.

Le système de l'attestation reste cependant en place, tout comme le port du masque et le respect des gestes barrières.

Mi-décembre : les déplacements pour les fêtes de famille

Dès le 15 décembre, si les objectifs sont tenus, un nouveau cap sera franchi et le confinement sera levé. Un couvre feu sera instauré de 21h à 7h sur l'ensemble du territoire sauf le 24 décembre et le 31 décembre.

Les salles de cinéma, théâtre et musées pourront rouvrir leurs portes, tout en suivant le protocole sanitaire mis en place.

Les grands rassemblements restent interdits. Les parcs d'attraction, bars et restaurants restent eux fermés. Pour les stations de ski, une discussion est en cours, mais pour le moment il semble impossible que tu ailles skier pour Noël.

Les réunions privées doivent limiter le nombre d'adultes dans la même pièce, la règle des six reste donc en place.

Janvier 2021 : la réouverture des salles de sport et des restaurants

À partir du 20 janvier, et une fois les conséquences des deux premières étapes analysées, de nouvelles décisions seront prises. S'il y a moins de 5 000 contaminations par jour, salles de sport et restaurants pour rouvrir. Les lycées pourront également rouvrir en entier ! 15 jours plus tard, ça sera au tour des universités d'accueillir tous les élèves.

Tous les 15 jours des points seront faits, afin d'adapter les décisions et ainsi éviter une troisième vague.

Par ailleurs, à partir de début janvier, les résultats des tests COVID-19 devront être fournis dans un délai de 24 heures.

La campagne de vaccination pour bientôt ?

Un premier vaccin sera disponible dès la fin d'année/début janvier. En fonction des résultats cliniques et dès la validation des autorités compétentes, les premières doses pourront être injectées. Une seconde vague sera lancée au printemps prochain.

La vaccination doit se faire dans un cadre clair : ce que nous savons et ce que nous ne savons pas. La vaccination NE SERA PAS OBLIGATOIRE.

Une campagne de vaccination sera organisée en France. Les premières personnes vaccinées seront les plus fragiles et donc les plus âgées.

CONCLUSION

Pour finir le Président de la République fait le bilan sur les aides pour les entreprises, les salariés ou encore l'aide de 150 euros destinée aux étudiants.

Il fait également un point sur les jeunes qui n'arrivent pas à trouver du taf. Le gouvernement présentera dans les prochains jours le plan "un jeune une solution".

Le retour à la vie d'avant n'est donc pas pour tout de suite. Des étapes bien définies sont prévues, mais il faut contrôler la suite de l'épidémie.

Évite donc de faire le con le 31 décembre, tu auras tout le temps de te rattraper une fois que la situation sera vraiment redevenue normale.