Nouveau mois, nouvelle vie ? Non, ne rêvons pas. Ce jeudi 4 mars, comme tous les jeudis Jean Castex prend la parole. Il est censé annoncer des nouveautés en fonction des départements. Alors que va-t-il se passer ? Le confinement général est à exclure évidemment, mais certains départements devraient à leur tour être confinés les weekends. Je te récapitule toute la conférence juste en dessous.

COVID-19 en France

Le virus progresse en France, mais à une vitesse moindre. Le mercredi 3 mars, plus de 25 000 patients COVID étaient hospitalisés. Le fameux variant anglais représente plus de 60% des contaminations. Sans surprise en fonction des régions, le virus avance ou recule.

Pour le moment, il n'y a pas de hausse de l'épidémie ! 20 départements ont été la semaine dernière, placés sous surveillance renforcée. Le virus n'a pas vraiment évolué en Moselle et dans les Bouches-du-Rhône. Par contre dans les Alpes Maritimes et le Pas de Calais, c'est un peu le bordel... 3 nouveaux départements ont été ajoutés à la liste des 20 départements sous surveillance.

4 nouvelles mesures mises en place

Sans surprise, le Pas-de-Calais va être confiné les weekends. Les grandes surfaces non-alimentaires de plus de 5000m2 seront fermées, dans le Pas-de-Calais.

Dans les autres départements, les centres commerciaux et grandes surfaces de plus de 10 000m2 vont être fermés. Le port du masque va être étendu à toutes les zones urbaines.

Les préfets pourront fermer l'accès à certains lieux, où trop de personnes se réunissent sans masque et sans distanciation (Montmatre, les quais, probablement à Paris).

Les manifestations dans l'espace public pourront également être interdites.

Les recos de Castouille : limiter nos contacts (6 personnes max) ET éviter de sortir du département ou de sa région (notamment les parisiens).

Enfin, il précise que pour ceux qui demandent un confinement, le gouvernement est certain de son choix. Ce dernier souhaite limiter des conséquences trop lourdes, ce n'est pas une mesure à prendre dans le doute. Confinement il y aura si la situation s'aggrave et c'est tout.

Et le vaccin ?

Dans ces 23 départements, la vaccination va être accélérée.
3,2 millions de personnes sont aujourd'hui vaccinées, notamment les personnes à risque. Plus d'1,7 millions de personnes ont reçus 2 doses de vaccins.

Les livraisons de doses de vaccins devraient s'accélérer. Entre mars et avril 22 millions de doses devraient arriver en France. Le vaccin AstraZeneca pourrait lui davantage être utilisé, notamment chez les personnes de plus de 65 ans. Ce dernier est aussi performant que Pfizer ou Moderna.

Bon pour le moment, il n'y a que les plus vieux qui se font vacciner, chez les jeunes, ce n'est pas prévu pour tout de suite. Castex rassure en disant que tout le monde sera vacciné et le rythme va s'accélérer. Les moins de 50 ans pouvant se faire vacciner sont les personnes avec une pathologie grave, seulement.

Dans les départements prioritaires, de nouvelles doses de vaccin seront fournies. Olivier Veran a ensuite pris la parole pour parler plus en détails des vaccins. Cet été 30 millions de personnes devraient être vaccinées.

Toujours pas de confinement, une situation plutôt stable malgré tout. La suite au prochain épisode.