Le 3 novembre 2020 risque d'être un jour historique, pour les États-Unis. C'est à cette date que les Américains, connaîtront (en partie) le nom de leur futur président. Donald Trump restera t-il à sa place ou bien Joe Biden prendra-t-il sa place ? Si tu veux comprendre un peu plus en détails ce qu'il va se passer, je t'explique tout. Prépare toi, ça va faire mal à la tête.

Une élection unique, où le Président Trump pourrait sortir

Joe Biden
© Reuteurs

Ce mardi 3 novembre, des millions d'Américains, se rendent dans les urnes pour faire un choix : DonalD Trump ou Joe Biden. Après une campagne assez mouvementée, le nouveau président sera bientôt annoncé. Il s'agit de la 59ème élection présidentielle américaine. Elle oppose le président républicain Donald Trump et Joe Biden, candidat du parti Démocrate.

Les deux hommes, sont les plus vieux candidats, âgés respectivement de 74 et 77 ans. Cette élection est particulière, car elle se tient en pleine crise de la COVID-19, là où les déplacements sont limités. Heureusement, les américains peuvent voter par voie postale !

Le fonctionnement de l'élection présidentielle américaine

Aux États-Unis, l'élection présidentielle est une élection au suffrage universel indirect. Les citoyens, élisent des grands électeurs (un peu comme des représentants), 538 au total. Ces grands électeurs voteront ensuite pour l'un des deux candidats à savoir Trump ou Biden.

Le nombre de grands électeurs est réparti dans les différents États des États-Unis. Dans un État, le nombre de grands électeurs est égal au nombre de représentants et sénateurs. Un État a autant de grands électeurs, qu'il dispose de représentants, aussi connu sous le nom de députés (proportionnels au nombre d'habitant d'un État) et sénateurs au Congrès (deux), soit respectivement 435 et 100. Les 3 derniers, sont les représentants du district du Columbia. Dans tous les États, sauf à l'exception du Maine et du Nebraska, où toutes les voix sont données au candidat arrivé en haut du suffrage, la majorité est suffisante pour remporter la totalité des grands électeurs.

Pour que Trump ou Biden gagne, il doit remporter la majorité des grands électeurs, à savoir au moins 270. Par ailleurs, si aucun candidat ne remporte la majorité des grands électeurs, c'est la chambre des représentants qui désigne le président et le Sénat s'occupe de désigner le vice-président.

Vers une victoire de Biden ?

D'après les sondages actuels, c'est Joe Biden qui devrait remporter cette 59ème élection américaine. Cependant une surprise étant possible, il faudra attendre les résultats définitifs pour voir, lequel des deux candidats sera annoncé vainqueur. Si Trump ne remporte pas l'État de Floride, qu'il a déjà remporté en 2016, c'est un peu mort pour lui... L'État dispose de 29 grands électeurs. En Californie, dans la startup Nation, il y a 55 grand électeurs.

Au final, les résultats d'aujourd'hui ne sont pas définitifs. Prenons l'exemple de l'élection de 1972 opposant Richard Nixon à George McGovern. Nixon a remporté plus de 95% des voix des grands électeurs, alors que les voix populaires (à savoir les citoyens américains) n'étaient que de 60%.
Au final, le candidat qui sera élu, n'est pas nécessairement celui avec le plus de voix. Autre exemple, en 2019 Hilary Clinton avait plus de voix (populaires) que Trump, cependant, la majorité des grands électeurs avait voté pour Trump.

Les grands électeurs, constituant le collège électoral se réuniront pour voter et élire le futur président le 14 décembre prochain. Le nom du futur président sera annoncé par le Congrès le 6 janvier 2021.

Le nouveau président des États-Unis prendra ses fonctions en janvier 2021.

Et toi t'en penses quoi de ce système ?