Si tu es sans cesse connecté sur les réseaux sociaux, tu as dû voir que plusieurs personnes ont changé leur photo de profil depuis jeudi 1er octobre. Depuis quelques heures, un carré bleu devient la photo de couverture de nombreux profils, et des carrés bleus sont postés en posts. Une action lancée par Raphael Glucksmann, député Européen Place Politique qui vise à mettre en avant la situation des Ouïghours en Chine. Une initiative qui rappelle le carré noir, avec le #BlackOutTuesday.

Comprendre la situation des Ouïghours

C’est ce qu’on appelle le plus grand internement de masse du 21ème siècle. Les Ouïghours sont un peuple turcophone et musulman. C’est une minorité musulmane, vivant en Chine. Ils sont aujourd’hui des millions retenus et torturés dans des camps de concentration en Chine. Pourquoi ? À cause de leur religion.
Parmi les témoignages récoltés on peut citer : stérilisation forcée, torture, travail forcé ou encore viols …

Depuis 2014, ils seraient enfermés dans des camps. Pourquoi ? Car le gouvernement souhaite « éliminer l’islam radical de la province du Xinjiang« . Province dans laquelle les Ouïghours vivaient et qui a été annexée par la Chine, entraînant de nombreuses tensions entre les deux territoires et des actes terroristes. Depuis tout ce temps, la Chine nie l’existence de ces camps.

Une situation qui prend une ampleur internationale

Le compte Instagram @ouighours.news explique au quotidien la situation des Ouïghours, les avancées faites etc. L’utilisation du carré bleu est tout simplement « une action internationale ». Le but étant de mettre en avant cette situation et inciter les gouvernements à agir et réagir, face à cette violation des droits de l’Homme.

Depuis quelques mois, des marques internationales comme H&M par exemple, ont stoppé leur collaboration avec des entreprises chinoises, soupçonnées d’exploiter et de forcer les Ouïghours à travailler. Autre exemple : les USA ont interdit l’importation de vêtements, de coton et textile en provenance de région Ouïghoure

La Chine doit accueillir en 2022 les Jeux Olympiques d’hiver. Plusieurs ONG ont attaqué le pays, afin de faire annuler les JO en Chine.

Espérons que la situation prenne de l’ampleur et que l’Union Européenne réagisse.