Cette semaine beaucoup de choses à te raconter et aucun drame contrairement à la semaine dernière... à moins que tu sois supporter turc. Tu l'auras compris on va parler de l'Euro, avec un peu de tennis et le Grand-Prix de France en formule 1.

Humbert, l'espoir français

Quand les français sont mauvais je le dis, alors quand ils sont exceptionnels je le dis aussi. Après un fiasco total à Roland-Garros, l'espoir de la nation sur gazon s'appelle Ugo Humbert.

On ne le présente plus. Considéré comme l'un des futurs grands du tennis français, Ugo a répondu présent au tournoi de Halle dimanche, en s'imposant lors de sa finale face au numéro 7 mondial Andrey Rublev (6-3 7-6).

C'est sa deuxième victoire de la semaine face à un top 10, après celle contre Alexander Zverev en 1/8e de finale.

Humbert soulève son trophée.

100%, c'est son pourcentage de victoire en finale. 3 finales sur le circuit professionnel, trois victoires. Néanmoins, celle-ci est sans doute la plus belle de sa carrière, c'est son premier titre en ATP 500.

À une semaine du début de la quinzaine londonienne, Humbert affiche haut et fort ses ambitions : "Wimbledon, c'est un objectif pour moi. J'essaie de jouer de mieux en mieux. La semaine dernière, il y avait encore des petits détails à peaufiner. Franchement, je suis confiant. Je ne me mets pas plus de pression que ça, mais oui, c'est un tournoi que j'adore."

Parce qu'en plus d'être un joueur simple, qui ne roule pas des mécaniques, Humbert a un mental qui ne faillit pas et une tactique de jeu bien en place. Cette semaine c'est pas moins de 5 tie-break remportés sur 6 face à des top joueurs comme Sam Querrey, Alexander Zverev, Félix Auger-Aliassime, Andrey Rublev.

Un service slicé de gaucher, un revers fort à plat, un jeu basé sur l'offensive, le gazon est la surface de prédilection d'Ugo qui a toutes les qualités tennistique, mentale et physique pour faire de grandes choses en terre anglaise.

Humbert serre le poing

Les surfaces rapides lui réussissent bien et ce n'est pas une nouveauté.

Retour en février 2021, Umbert joue Kyrgios chez lui, au second tour de l'Open d'Australie dans un match légendaire. L'australien s'imposera finalement en 5 sets en sauvant des balles de match et dira en conférence de presse d'après-match : "Je n'ai pas l'habitude de trouver mes adversaires trop forts lorsque je les affronte, mais lui il est vraiment bon. Il est gaucher, il a un bon service, il peut toucher toutes les zones, servir extérieur sur les égalités, le T sur les avantages, il a un revers incroyable, un bon coup droit, une bonne volée, c'est également un bon compétiteur et il est encore jeune. C'est vraiment un gars à suivre, il sera très fort. Il a été à un point de gagner et d'être à ma place en conférence de presse. J'espère qu'il se remettra de cette défaite, il doit juste garder la tête haute et il réussira de grandes choses."

Accolade entre Humbert et Kyrgios

Depuis hier Ugo est situé à la 25ème place du classement ATP, ce qui lui évite de croiser la route d'un Djokovic ou d'un Medvedev avant les 1/8e de finale. Il rentre aujourd'hui en lice au tournoi de Majorque, sa dernière échéance avant de rejoindre Wimbledon.

Si l'espoir du tennis français sur gazon avait un nom, ce serait Ugo Humbert. Ne nous emballons pas trop vite et ne faisons pas de lui un potentiel outsider, car la dernière fois qu'on à dit ça c'était pour la Turquie à l'Euro, au final ils sont déjà dans l'avion.

La France déjà qualifiée, la Turquie en sens inverse

Le deuxième tour des poules est terminé de partout et le troisième a commencé dans quelques groupes, alors c'est le moment de faire un petit point.

On commence par le groupe A. Victorieux du Pays de Galles 1-0 les italiens se qualifient et finissent premier de leur groupe avec 9 points, suivi par le Pays de Galles (4 points). La Suisse s'est imposée face à la Turquie et a 4 points également ce qui les situe probablement dans les 4 meilleurs 3ème, synonyme de qualification pour les huitièmes de finale.

La Turquie, l'outsider de la compétition s'est finalement révélée être le flop de l'année et termine dernière avec 0 point, retour à la maison.

Les italiens célèbrent un but

Dans la poule B, la Belgique termine première également avec 9 points, les danois qui avaient deux défaites avant la troisième journée se sont imposés 4-1 face à la Russie et viennent prendre la deuxième place, une belle histoire après les évènements qui se sont passés en début de compétition.

La Finlande termine troisième avec 3 points, on attend de voir les autres matchs de poule, mais il sera très compliqué pour eux de finir dans les meilleurs 3ème, mis à part un concours de circonstances. La Russie finit 4ème de ce groupe.

Poule C, le favori a encore répondu présent. Les Pays-Bas font le 3/3 et termine à la première place avec 9 points. L'Autriche finit deuxième devant l'Ukraine avec 6 points. Les ukrainiens troisième avec trois points ont une petite chance de participer aux huitièmes de finale et suivront avec insistance les prochains matchs. La Macédoine du Nord 0 point, est éliminée malgré des prestations plaisantes.

Joueur du Pays-Bas célèbre un but

Grâce à la victoire de l'Autriche et de la Belgique, la France première de son groupe avec 4 points et d'ores et déjà qualifiée pour les huitièmes de finale. On peut déjà se projeter et imaginer les futurs adversaires des bleus.

Si la France venait à perdre contre le Portugal mercredi soir elle finirait dans les meilleurs équipes troisième et affrontera la Belgique ou les Pays-Bas. Espérons que la France ne perde pas, car j'ai un peu la flemme que tous les belges viennent pleurer après qu'on les élimine encore une fois...

En cas de première place la France jouera la Suisse ou l'Ukraine et en finissant deuxième jouera l'Angleterre ou la République Tchèque. Des tirages (hormis la troisième place) qui s'annoncent plutôt abordables (non les anglais ne me font pas peur).

On connait également quelques affiches des huitièmes de finale avec un Italie-Autriche et un Pays de Galles-Danemark. Ce soir on connaîtra le classement de la poule D avec la République Tchèque qui affronte l'Angleterre et la Croatie qui joue l'Écosse. Les deux derniers groupes joueront demain avec Slovaquie-Espagne et Suède-Pologne pour le groupe E, puis Allemagne-Hongrie et Portugal-France pour le groupe F.

Tous les résultats de la deuxième journée :

Espagne-Pologne 1 - 1
Portugal-Allemagne 2 - 4
Hongrie-France 1 - 1
Angleterre-Ecosse 0 - 0
Croatie-République Tchèque 1 - 1
Suède-Slovaquie 1 - 0
Pays-Bas-Autriche 2 - 0
Danemark-Belgique 1 - 2
Ukraine-Macédoine du Nord 2 - 1
Italie-Suisse 3 - 0
Turquie-Pays de Galles 0 - 2
Finlande-Russie 0-1

Les premiers résultats de la troisième journée :

Finlande- Belgique 0 - 2
Russie-Danemark 1 - 4
Macédoine du Nord-Pays-Bas 0 - 3
Ukraine-Autriche 0 - 1
Italie-Pays de Galles 1 - 0
Suisse-Turquie 3-1

Vertsappen prend le large

Sur le circuit Paul Ricard en France, Max Verstappen s'est imposé au finish devant son rival Lewis Hamimton. Grâce à cette victoire le pilote Redbull compte 131 points face à 119 pour le britannique, mais la saison est encore longue.

Vertsappen sur sa voiture

C'est un véritable coup de maître de la part de Red Bull. Verstappen remporte le Grand-Prix en dépassant Hamilton dans l'avant dernier tour, tout comme Pérez qui s'adjuge la troisième place en dépassant Valteri Bottas (autre pilote Mercedes) dans les derniers instants de la course.

Pourtant, le départ de la course laissait croire une victoire du britannique. En pôle position devant Hamilton, Vertsappen perd le contrôle de sa monoplace dès le départ et laisse son rival passer en première position.

La réussite de Red Bull a été de faire deux arrêts au stand, tandis qu'Hamilton n'en a fait qu'un seul. Beaucoup plus rapide et puissante, la monoplace Red Bull n'a fait qu'une bouchée de la Mercedes juste avant l'arrivée.

Au classement des constructeurs Red Bull compte 215 points face à 178 pour les Mercedes.

Classement des constructeurs

Chez les français Gasly termine 7ème, Ocon 11ème.