Formule 1 avec un Grand Prix exceptionnel, ligue 1, laver cup, voilà le programme que je te propose aujourd'hui.

Hamilton 100 problèmes

La 100e victoire d'Hamilton en Grand-Prix ce sera faite attendre, mais elle est enfin là. C'est ce dimanche lors du Grand-Prix de Russie à Sochi que le pilote britannique est venu inscrire un peu plus son nom dans l'histoire.

Hamilton avec son trophée

Pourtant, après le premier virage, on voyait difficilement Lewis Hamilton s'imposer dans cette course. Malgré un départ compliqué pour le pilote Mercedes, le septuple champion du monde a su renverser la course à son avantage pour s'imposer devant son adversaire direct, Max Verstappen.

Les plus gros regrets seront pour Lando Norris ce week-end, après un dernier Grand Prix en apothéose avec le doublé des Maclaren, Norris était dans la continuité de sa forme du moment et signe sa première pôle position en carrière. Verstappen quant à lui part de la 20e place, pénalité dont il a écopé après avoir changé de moteur.

Tout semblait prédire un dimanche radieux pour Lando Norris, en tête de la course il gère parfaitement son Grand-Prix jusqu'au moment où les conditions météorologiques s'en mêlent. À quelques tours de l'arrivée la pluie fait son apparition et dérègle totalement les stratégies de chaque équipe. Hamilton et Verstappen font le choix de rentrer aux stands pour chausser des gommes intermédiaires, tandis que Norris refuse l'arrêt. Résultat, Hamilton le dépasse à 3 tours de l'arrivée. Incontrôlable, la MacLaren n'a pas le choix et doit s'arrêter aux stands, il finira 7ème.

Pour compléter le podium Verstappen finit à la deuxième place suivi par la Ferrarri de Carlos Sainz. Au classement général Hamilton reprend la tête de la course au champion du monde à deux petits points de Max Verstappen.

Podium de la course

Paris sans faute, Marseille freinée

Depuis la semaine dernière il s'en est passé des choses dans notre belle Ligue 1 avec trois journées en l'espace de 10 jours. Du côté des parisiens la belle série se poursuit avec 24 points pris sur 24 possibles, le PSG est seul en tête et écrase la concurrence.

Gueye célèbre son but
©Philippe Lecoeur/FEP/Icon Sport)

Du coté de l'Olympique de Marseille, le club phocéen tient 14 points et se situe à la 3e place du classement avec un match en moins sur Lens, deuxième du championnat avec 15 points. Marseille et Lens se sont d'ailleurs affrontées en clôture de cette 8e journée et se sont les lensois qui se sont imposés au Vélodrome, au terme d'un match spectaculaire (2-3).

Lens célèbre son but

Derrière eux, Nice et Angers poursuivent leur début de championnat en fanfare avec respectivement 13 points, tout commee Lorient. Après un mauvais début de saison en ligue 1, Lyon et Monaco revivent et pointent à la 7è et 8è place à une courte longueur des places européennes.

En ce qui concerne le bas du classement Saint-Etienne est actuellement lanterne rouge avec seulement trois points pris en 8 rencontres. Devant eux, à la 19e place se situe Brest avec 4 petits points, Metz tient la place de barragiste avec 6 points.

L'entraîneur et les joueurs stéphanois baissent la tête
©Valery HACHE / AFP

Pour rappel cette semaine c'est le retour des compétitions européennes avec notamment PSG-Manchester City ce soir à 20h45. Lille affrontera Salzbourg demain soir, tandis que Marseille, Lyon, Monaco et Rennes joueront jeudi soir.

L'Europe écrase le reste du monde

Non je ne parle pas des anges de la télé-réalité, mais bien de la Laver Cup. Jeune compétition-exhibition de tennis qui fait affronter les meilleurs joueurs européens, face au reste du monde.

Le format est simple, les rencontres se déroulent sur trois jours, du vendredi au dimanche. Il y a 4 rencontres par jour (3 simples et un double). Le vendredi, une victoire rapporte 1 point, le samedi 2 points et le dimanche 3 points. Les matches se jouent en deux sets gagnants, avec un super tie-break en dix points si les deux joueurs remportent une manche.

Avant match

C'est sans un grand suspense que la Team Europe a conservé son titre face à la Team Monde, victoire 14-1. Avec notamment Daniil Medvedev (vainqueur de l'US Open), le Grec Stefanos Tsitsipas, l'Allemand Alexander Zverev, le Russe Andrey Rublev ou encore l'Italien Matteo Berretini, l'Europe était intouchable.